La configuration des serveurs virtuels

La configuration de serveur virtuel peut s’opérer, pour un service SMTP (Simple Mail Transfert Protocol),  dans IIS 6.0 ou bien aux fins d’une mise en cluster.

Comment installer et configurer des serveurs virtuels SMTP dans « 2 i s 6.0 » ?

Pour configurer des serveurs virtuels SMTP, vous devez préalablement installer un service SMTP pour créer une configuration de système. La configuration par défaut peut être ensuite personnalisée via le Gestionnaire de services 2 i s.

L’installation par défaut s’opère via le panneau de configuration. Pour ce faire, il vous suffit de vous rendre au menu Démarrer et de cliquer sur Panneau de configuration. Après avoir double cliqué sur Ajout/Suppression de programmes, cliquez sur Ajouter/Supprimer des composants Windows. Parcourez la liste Composants, cliquez sur Serveur Application puis sur Détails. Voyez également dans la liste Sous-composants de Serveur d’Application et cliquez sur Services Internet (IIS). Une fois cela terminé, cochez la case correspondante, par simple procédé de clic, pour activer le Service SMTP. Validez par simple clic sur OK. Après avoir cliqué sur Suivant, insérez le CD Windows correspondant et suivez le guide. Après avoir cliqué sur Terminer, votre configuration serveur SMTP par défaut est prête à être personnalisée. Les paramètres globaux peuvent-être définis pour le service SMTP lors de la configuration. Il en est de même pour les paramètres de composants individuels du serveur virtuel. Pour personnaliser votre configuration, vous devez procéder au lancement du Gestionnaire de services IIS dans la boite de dialogue Exécuter.

La configuration de serveurs virtuels pour la mise en cluster

Par clusters de serveurs, il faut entendre un groupe de Système Informatique indépendants qu’on appelle nœuds. Ils collaborent à travers un système unifié pour permettre l’accessibilité des ressources et applications stratégiques aux clients. Les clusters de serveurs sont ceux qui permettent d’obtenir un haut niveau de disponibilité. Ceci signifie notamment qu’au cas où l’un des serveurs virtuels existants ne parviendrait pas à répondre ou présenterait des défaillances, toutes les tâches effectuées par ce dernier seront automatiquement réparties sur les autres serveurs du cluster pour ne pas interrompre le service de messagerie. La mise en cluster de serveurs présente aussi l’avantage d’un basculement des ressources serveur. Cela signifie qu’un autre serveur de secours est immédiatement mis en ligne au cas où l’un des serveurs serait accidentellement mis hors tension. Pour optimiser la gestion de clusters, il convient judicieusement d’installer un nouveau serveur virtuel dans le nœud du cluster au lieu de reconfigurer un serveur SMTP virtuel dédié.